Chutes chez la personne âgée et médicaments 👵🏽👴🏻

👴🏻 Monsieur Y, 76 ans, 70kg, est admis en revalidation suite à une chirurgie de la hanche. Le patient chutait régulièrement à cause d’une faiblesse musculaire et d’étourdissements au au lever de son lit. Ses autres antécédents médicaux sont une HTA, un diabète de type 2 et des troubles du sommeil. La biologie montre des CPK (enzymes musculaire) très légèrement augmentées, une insuffisance rénale modérée, une HbA1c à 8% et un bilan lipidique dans les normes.

💊 Son traitement médicamenteux 

  • Furosémide 40mg 1x/j
  • Amlodipine 10mg 1x/j
  • Bisoprolol 2,5mg 1x/j
  • Metformine 500mg 3x/j
  • Simvastatine 40mg 1x/j
  • Lormétazépam 2mg 1x/j au coucher

Le patient a-t-il des médicaments qui majorent le risque de chute ?

💊 Les médicaments antihypertenseurs

Ceux-ci peuvent être à l’origine de chutes en causant une hypotension orthostatique. Elle est à dépister systématiquement : « Avez-vous parfois des étourdissements ou des vertiges lorsque vous vous levez de votre lit ou de votre fauteuil ? ».

Si c’est le cas, il est utile de revoir le traitement antihypertenseur à la baisse. C’est également un moment opportun pour optimiser le traitement. Chez ce patient atteint de néphropathie diabétique, le traitement antihypertenseur de 1er choix est un IECA pour ses propriétés néphroprotectrices.

Les diurétiques de l’anse comme le furosémide ne sont pas indiqués comme antihypertenseur et causent fréquemment de l’hypotension orthostatique et des chutes. Ils sont moins efficaces que les diurétiques thiazidiques (indapamide, hydrochlorthiazide…) dans le contrôle de l’hypertension.

💊 Les benzodiazépines

Celles-ci majorent le risque de chute par leurs propriétés myorelaxantes et sédatives puissantes. Un sevrage progressif médicamenteux peut-être proposé sur plusieurs semaines/mois. La mélatonine ou des extraits phyto-thérapeutiques (valériane, passiflore, aubépine) peuvent-être prescrits en parallèle de la diminution progressive de la dose de la benzodiazépine afin de soulager une éventuelle insomnie de rebond.

💊 Les statines

La faiblesse musculaire responsable de chute et les crampes musculaires sont des effets indésirables très fréquents des statines. Il est indispensable de les dépister lors du renouvellement d’ordonnance : « Avez-vous parfois des crampes musculaires dans les jambes ou de la faiblesse musculaire ? ».

⚠️ Il est important de rappeler qu’au-delà de 70 ans en prévention PRIMAIRE (absence d’antécédent cardio-vasculaire majeur : AVC ou infarctus du myocarde), les statines ne sont plus recommandées vu l’efficacité non étudiée passé cet âge et les effets indésirables musculaires très fréquents. Suspendre définitivement la statine en cas de crampes musculaires et de fatigue musculaire.

Nicolas Meunier, pharmacien clinicien