Effets indĂ©sirables graves des collyres 👁

Un patient BPCO de grade III, 50 ans, est admis aux urgences pour difficultés respiratoires en aggravation depuis la veille au soir.

A l’auscultation pulmonaire, l’urgentiste diagnostic un bronchospasme.

A la question : « vous a-t-on prescrit un nouveau mĂ©dicament rĂ©cemment ? », le patient rĂ©pond : « non, mis Ă  part de nouvelles gouttes oculaires prescrites par mon ophtalmologue il y a 3 jours pour mon glaucome mais ça n’a pas beaucoup d’importance je prĂ©sume ? 
 »

Diagnostic retenu : bronchospasme sur bétabloquants ophtalmiques

👁 Les collyres sont partiellement absorbĂ©s au niveau systĂ©mique et peuvent entraĂźner des effets indĂ©sirables. ParticuliĂšrement, les collyres Ă  base de bĂ©tabloquants pour traiter le glaucome (Timaback°, ArtĂ©optic°, Azarga°, Xalacom°, Cosopt°, Duotrav°
). Ils peuvent causer :

  • Bronchospasmes et dyspnĂ©es en particulier chez les patients asthmatiques et BPCO sĂ©vĂšres –> ils seront donc Ă  Ă©viter chez ces patients. On prĂ©fĂ©rera des collyres Ă  base d’analogues de prostaglandine ou d’inhibiteurs d’anhydrase carbonique.
  • Bradycardie (frĂ©quence cardiaques < 60bpm) surtout en association Ă  d’autres mĂ©dicaments bradycardisants (amiodarone, bĂ©tabloquants systĂ©miques, diltiazem, digoxine, inhibiteurs des cholinestĂ©rases, ticagrĂ©lor
)
  • Risque de dĂ©compensation cardiaque chez un dĂ©compensĂ© cardiaque sĂ©vĂšre

👁 Afin de limiter la rĂ©sorption systĂ©mique, quelques conseils Ă  transmettre :

  • Fermer les yeux pendant 1 Ă  2 minutes
  • Appuyer en mĂȘme temps sur l’angle mĂ©dian de l’Ɠil pour obstruer le canal lacrymal afin de limiter le passage du principe actif dans la circulation systĂ©mique

Nicolas Meunier, Pharmacien clinicien

Collyres : prudence avec les béta-bloquants, Ralitza Gauthier et al. Pharmacie et médecine, pharmaJournal 11, 05/2017