Fibroses, valvulopathie et ergotisme sur dérivés de l’ergot ☠️🏥

Une patiente sous bromocriptine est admise à l’hôpital pour douleurs lombaires et œdèmes des membres inférieurs (OMI) La biologie montre une insuffisance rénale et une vitesse de sédimentation majorée. L’échographie rénale montre une dilatation rénale bilatérale en amont d‘un obstacle situé en regard des corps vertébraux L4-L5. Le diagnostic de fibrose rétro-péritonéale sur bromocriptine est retenu.

Un traitement par corticoïdes associé à la mise en place d’une sonde urétérale et à l’arrêt de la bromocriptine a permis de corriger l’insuffisance rénale et de réduire la dilatation rénale après 1 mois de traitement.

  • Les fibroses sont des effets indésirables rares des dérivés de l’ergot mais pouvant être fatals. Il en existe 3 types :
    – pulmonaire
    – péricardique
    – rétro péritonéale.
    ⚠️ Le risque de fibrose augmente avec la durée de traitement ! Il faut donc dépister ces effets indésirables chez les patients qui ont ce traitement depuis de nombreuses années car ils passent souvent inaperçus…

Les dérivés de l’ergot sont encore utilisés dans certaines indications malgré leurs effets indésirables graves (la majorité a été retiré du marché suite à l’avis défavorable de l’EMA les concernant. Il reste le Parlodel° et l’ergotamine en préparation magistrale en Belgique):

  • Traitement de la Maladie de Parkinson (ce sont des agonistes dopaminergiques)
  • Traitement du prolactinome
  • Inhibition de la lactation du post-partum en cas de décès intra-utérin/néonatal ou en cas d’infection de la mère par le VIH (cette dernière ne pouvant pas allaiter vu le risque de transmission)
  • Traitement de la crise migraineuse (tartrate ergotamine)

Suivi pharmaceutique et questions à poser au patient :

  • Fibrose pulmonaire -> Avez-vous de la toux ou des douleurs thoraciques voir des épisodes de difficultés respiratoires (dyspnée) ?
  • Fibrose péricardique -> Le médicament est contre-indiqué en cas d’insuffisance cardiaque
  • Fibrose rétropéritonéale -> Avez-vous des douleurs lombaires/abdominales ne cédant pas aux antalgiques, des œdèmes des membres inférieurs ? Dégradation progressive de l’insuffisance rénale à la biologie. Le cas échéant, envisager une échographie rénale afin d’exclure une fibrose rétropéritonéale.

😵 Ergotisme :

L’ergotisme est un syndrome secondaire à l’usage des dérives de l’ergot qui se manifeste par des troubles neuropsychiatriques (hallucinations, confusions, boulimie, hypersexualité, dépendance jeux de casino..) et des spasmes vasculaires pouvant entraîner des problèmes ischémiques périphériques.

⚠️ Eviter ces médicaments chez les patients atteints d’artériopathie périphérique (claudications intermittentes, stents dans les jambes, syndrome de Raynaud…) et aux antécédents d’infarctus du myocarde et d’AVC (attention aux facteurs de risque TA, tabagisme, surpoids, hypercholestérolémie…).

👃 Eviter l’usage de vasoconstricteurs nasaux (préférer l’instillation intranasale de flapules de LP).

Dépistage de l’ergotisme : douleurs lors de la marche, céphalées, hypertension incontrôlable, douleurs aux extrémités lors de l’exposition au froid, hallucinations…

💔 Valvulopathie:

Echographie cardiaque avant initiation de traitement et surveillance cardiaque annuelle par échocardiographie recommandée (difficile en pratique…).

Nécessité d’un dépistage des symptômes chaque année :

  • essoufflements, surtout durant un exercice physique ou en position couchée
  • étourdissements
  • douleur ou pression au niveau de la poitrine
  • palpitations
  • fatigue
  • OMI

À vous de jouer si vous avez des patients sous Parlodel ou autres dérivés de l’ergot ! 👊

Nicolas Meunier, pharmacien clinicien

Références :

J. Dupuis et al. Fibrose rétropéritonéale réversible après traitement prolongé par la bromocriptine : à propos de 2 cas. Courrier des lecteurs, 1990- TOME XI, Numéro 2

https://www.afmps.be/fr/news/news_derives_ergot_seigle

https://www.ottawaheart.ca/…/maladie-du-c%…/la-valvulopathie