Fibroses, valvulopathie et ergotisme sur dérivés de l’ergot ☠️🏥

Une patiente sous bromocriptine est admise à l’hôpital pour douleurs lombaires et œdèmes des membres inférieurs (OMI) La biologie montre une insuffisance rénale et une vitesse de sédimentation majorée. L’échographie rénale montre une dilatation rénale bilatérale en amont d‘un obstacle situé en regard des corps vertébraux L4-L5. Le diagnostic de fibrose rétro-péritonéale sur bromocriptine est …

AINS topique et Anticoagulant = hémorragie digestive sévère

Un patient de 75 ans, 100kg, est admis en revalidation après une pose de prothèse totale de hanche. Ses antécédents sont un infarctus du myocarde avec pose de stents en 1999 et des thromboses veineuses profondes à répétition. Son traitement : Fraxiparine 0,8ml sc 1x/j Asaflow 80mg 1x/j Losec° 10mg 1x/j Bisoprolol 5mg 1x/j A …

Ne négligez pas la xérostomie chez vos patients ! 🤭👅

La xérostomie (sécheresse de bouche) est un effet indésirable fréquent des médicaments. Si elle n’est pas prise en charge, la xérostomie peut entraîner de nombreuses conséquences néfastes pour la qualité de vie et la santé de vos patients : Favorise les aphtes, les caries et les gingivites Diminution de la perception des saveurs et mauvais …

Insomnie chronique : la mirtazapine (Remergon°) et la trazodone (Trazolan°) plus efficaces à faibles doses qu’à fortes doses.

C’est ce qui en ressort de cette étude : l’efficacité hypnotique de la mirtazapine et de la trazodone est inversement proportionnelle à la dose. C’est-à-dire que plus on augmente les doses, moins ces molécules sont efficaces pour améliorer la qualité du sommeil. Pour la mirtazapine, cela serait dû à une meilleure sélectivité des récepteurs histaminergiques …

Infections urinaires à répétition : que faire ?

De nombreuses patientes se plaignent d’infections urinaires à répétition malgré la prise fréquente d’antibiotiques et les mesures hygiéno-diététiques comme : augmenter les apports hydriques (1,5L d’eau/jour), éviter de retenir les mictions et les pantalons trop serrés, mictions post-coïtales, éviter la constipation… Des traitements prophylactiques non antibiotiques ont montré leur efficacité : Œstrogènes par voie vaginale …

Endormissements soudains sous lévodopa et agonistes dopaminergiques

Lors d’un entretien pharmaceutique, j’interroge une résidente de maison de repos sur les effets indésirables possible de son traitement. Elle est sous Mirapexin° 0,18mg 3x/j : « Vous arrive-t-il d’avoir des endormissements soudains ou une fatigue soudaine allant jusqu’à l’endormissement ? » « Vous savez, quand mes enfants et mes petits enfants viennent me rendre …

Les antagonistes calciques : une cause méconnue de reflux gastro-œsophagien (RGO)

Une patiente pré ménopausée se plaint de douleurs à la poitrine avec une impression de brûlant qui l’empêchent de dormir lorsqu’elle va se coucher la nuit malgré le traitement antiacide par pantoprazole (Pantomed°) 40mg 1x/j. La gastroscopie a montré une œsophagite sévère avec une petite hernie hiatale. Le gastro-entérologue a doublé les doses de Pantomed°, …

Spironolactone et effets hormonaux fréquents et mal connus

Lors d’une discussion avant une réunion, une infirmière se confie : « Mon mari (d’une cinquantaine d’années), au lieu de prendre du ventre en vieillissant, il prend des seins et ça le dérange énormément » ! Comme beaucoup de médicaments peuvent causer une gynécomastie (un développement excessif des glandes mammaires chez l’homme) par différents mécanismes, je …

IEC + anti-diarrhéique = Angioedème

Une patiente hypertendue de 55 ans vient chercher anti diarrhéique à la pharmacie. Son fils lui avait conseillé le Tiorfix° (racécadotril), un anti sécrétoire, car l’Imodium° (lopéramide) la constipe très fort après quelques prises. 2 jours après la prise de l’anti diarrhéique, la patiente se présente aux urgences car elle manifeste un œdème de la …

Clopidogrel + IPP = AVC ?

Une patiente de 75 ans est admise aux soins intensifs pour récidive d'AVC ischémique malgré son clopidogrel. Son traitement comprenait également de l'omeprazole. Il existe une interaction médicamenteuse : le clopidogrel est une pro-drogue et doit donc être métabolisé pour être actif (par le CYP2C19). Or, certains IPPs, comme l'oméprazole (Losec°, Sédacid°...) et l'ésoméprazole (Nexiam°), …